Jeune public

Visite guidée

  • À partir de 6 ans
  • À partir de 10 personnes
  • 1h/1h30
  • 2€/enfant + 30€/prestation

Les visites guidées permettent de découvrir le musée autrement en bénéficiant de la présence d’un médiateur. Élaborées par le service éducatif du musée, elles sont conçues comme un complément pédagogique adapté aux programmes scolaires de chaque niveau. Les enfants découvrent ainsi l’exposition permanente à travers les commentaires du médiateur et achèvent leur visite par le visionnage de la vidéo 3D concluant le parcours. La visite se fait en interactivité avec les enfants.

Au-delà de 30 enfants, le groupe est divisé en deux.

Ateliers

Des ateliers pédagogiques sont proposés pour le jeune public à partir de 6 ans (10 enfants minimum). Élaborés par le service éducatif du musée, ces ateliers sont conçus comme un complément pédagogique adapté aux programmes scolaires de chaque niveau. Si la Grande Guerre n’a pas été abordée au programme d’histoire, l’Historial du paysan soldat recommande fortement de coupler l’atelier avec une visite guidée.
Pour des raisons de places dans la salle pédagogique, les ateliers sont proposés pour des groupes de 25 enfants maximum.

  • À partir de 6 ans
  • 1h30
  • 3€/enfant + 30€/prestation

L’atelier « Artisanat de tranchée » permet aux enfants de découvrir les productions et le savoir-faire artistique des Poilus. Dans un environnement précaire et dès que les combats cessent, les hommes se trouvent confrontés à des angoisses, au mal du pays etc. Pour s’évader, de nombreux soldats vont créer des objets dans des matériaux divers le plus souvent prélevés sur les champs de batailles. Bagues, lampes, briquets, les productions des Poilus sont très variées. Les enfants devront recréer l’objet décoratif le plus emblématique du conflit : la douille d’obus gravée. À partir de feuilles métalliques et de poinçons, l’atelier permet d’appréhender diverses techniques de gravure. Les enfants repartiront avec leurs productions. L’atelier est adapté, dans sa conception et son contenu, aux élèves de primaire. Il peut constituer une bonne entrée en matière pour des élèves à besoins spécifiques (SEGPA, ULIS).

  • jeune public historial
  • jeune public historial
  • À partir de 8 ans
  • 1h30/2h
  • 3€/enfant + 30€/prestation

L’atelier « Correspondance » vise à présenter l’importance de l’écrit pendant la Grande Guerre. Seul lien possible entre les soldats et leurs familles, le service des postes est particulièrement bien organisé dès l’année 1915, permettant l’échange de près de 4 millions de lettres par jour. Cet échange constant est une des clés du maintien du moral des troupes enlisées dans le conflit. Les enfants devront choisir d’incarner un soldat écrivant à sa famille depuis le front ou, inversement, d’incarner une personne restée à l’arrière prenant des nouvelles d’un soldat. Après un passage au brouillon, les enfants devront rédiger leur correspondance à l’encre de chine sur des fac-similés de cartes postales éditées pendant la Première Guerre mondiale. Les enfants repartiront avec leurs productions. L’atelier est adapté, dans sa conception et son contenu, aux élèves de primaire et collège.

  • Text
  • Example
  • À partir de 10 ans
  • 1h30/2h
  • 3€/enfant + 30€/prestation

L’atelier « Affiches » propose d’étudier les mécanismes de la propagande et de montrer le rôle de celle-ci dans l’effort de guerre. La Première Guerre mondiale constitue un moment clé où l’affiche devient un véritable vecteur d’endoctrinement. Le but de l’atelier est d’initier les élèves à la lecture d’image et de les exercer à avoir un regard critique sur ce type de média. À partir de fac-similés d’affiches de la Grande Guerre et du matériel mis à leur disposition, les élèves répartis en groupe devront fabriquer une affiche présentant une idée. Cette idée n’est connue que d’eux mais leur affiche sera-t-elle suffisamment explicite pour permettre à leurs camarades de la deviner ? Les élèves repartiront avec leurs productions qui pourront ensuite être utilisées dans le cadre scolaire. L’atelier est adapté, dans sa conception et son contenu, aux élèves de collège et lycée.

  • Text
  • Example

Activités

Des activités de plein air sont proposées d’avril à septembre pour le jeune public à partir de 7 ans (10 enfants minimum). Élaborées par le service éducatif du musée, ces activités sont conçues pour le public scolaire et périscolaire.
Pour des raisons de confort, les activités de plein air sont proposées pour des groupes de 25 enfants maximum.

  • À partir de 8 ans
  • 1h30/2h
  • 3€/enfant

À quoi ressemblaient les villages dans lesquels vivaient les paysans avant qu’ils ne soient mobilisés en 1914 ? Cette activité va replonger les enfants dans le Fleuriel de 1911… À cette date, le village compte une trentaine d’artisans et de commerçants aujourd’hui disparus. Mais le musée n’a pas réussi à identifier le métier de six d’entre eux. Aux enfants de mener l’enquête à l’aide d’un plan et d’indices cachés dans le village. Une activité qui permet de découvrir de manière ludique la vie dans les villages à la veille du premier conflit mondial.

  • Text
  • Example
  • À partir de 7 ans
  • 1h
  • 3€/enfant (gratuit pour les individuels)

Aborder la Grande Guerre avec les enfants, ce n’est pas toujours évident. Il faut trouver les mots justes pour les aider à se représenter l’inimaginable. C’est pourquoi cette activité propose de confronter les enfants au conflit à travers la littérature jeunesse. Plusieurs ouvrages destinés à différentes tranches d’âge sont mis à la disposition des familles à l’accueil. Les parents peuvent ainsi consulter certains ouvrages avec leurs enfants avant ou après la visite du musée. Un médiateur peut également encadrer cette activité en proposant la lecture de certains passages et en apportant les réponses aux questions des plus jeunes.

  • Text
  • Example

Livret d’accompagnement

L’historial du paysan soldat proposera prochainement un livret d’accompagnement à la visite pour les enfants de 6 à 12 ans. Conçu par le service éducatif du musée, ce livret, disponible sur simple demande à l’accueil, permettra de découvrir les objets et les documents exposés de manière ludique. Il sera également mis à la disposition des enseignants désirant effectuer la visite du musée en autonomie avec leurs classes.